Coquin mais SANS vulgarité

mardi 5 avril 2016

MES PLAISIRS SOLITAIRES

 2

Puisque l'argent me manque pour faire de beaux voyages,
J'ouvre tout grand « WINDOWS » et je pars pour les plages
de pays merveilleux. En un clic, d'un seul bond,
me voilà transportée sans débourser un rond.

Là, c’est le grand frisson, toute seule, en solitaire.
Qu’on ne me parle plus du moindre partenaire !
Tous les plaisirs charnels auxquels j'ai renoncé
N'ont en rien mis en veille ma curiosité.

Apprendre et découvrir avec mes p'tits moyens
C’est tout ce qu'il me reste … mais je m'en porte bien.

stock-illustration-19556720-sun-man-cartoon-character

 

Posté par LaNourse34 à 22:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


jeudi 7 avril 2016

LES BOTTILLONS DES VILLES et LES GODILLOTS DES CHAMPS

Galéjade à double sens 
A lire -en partie « Avé l’assent »
 que l’on prend en naissant du côté de Marseille
- - - - - - - - - - - - - - - - -

- « Oh pétard, j’en peux plus ! Y’ a deux heures qu’on piétine.
Dis, t’en as pas assez d’arpenter le trottoir ? »

S’écrie l’une des bottines, rutilant dans le noir.

- « Ah que oui, Bonne Mère ! » répond sa sœur jumelle.
- « Plantées là, à guetter la moindre bagatelle,
sûr, on fera plus rien … C’est fini pour ce soir ! »

Lasses, nos deux pêcheuses, titilleuses d’anguilles,
Une fois remballé l’attirant attirail,
Rentrent péniblement retrouver leur bercail.

Soudain, sur le bitume encore fumant des pas
Sans relâche égrenés par nos deux coquinasses,
Semble apparaître au loin l’ombre de deux godasses.

- « Dis, tu sens rien venir ? » chuchote l’une des drôlesses
à son alter ego, respirant à grands coups.
- « Je crois bien que quelqu’un s’amène droit sur nous !
Vise un peu le portrait de ceux qui nous arrivent ! »
- « D’où elles viennent, celles-là, pour fouetter de la sorte ?
- « Eh bé, vois ! Jette un œil à celui qui les porte. »

Ce sont deux godillots venus de leur cambrousse
qui, comme d’habitude, ont marché dans la bouse
amenant à la ville leurs effluves de … méthane.

« Salut Mesdemoiselles ! Z’êtes libres ce soir ? »

s’enquièrent les clients de la dernière minute.

« On va y avoir droit à la p’tite turlutte ! *»

Eh bien non, voyez-vous ! Les godillots crottés
Cherchaient tout simplement un peu de réconfort,
Et non à partager leur odeur de ... roquefort.

 « On vient de se taper demi-heure de marche !
Y aurait pas un endroit pour b...oire un petit coup ?
Allons, n’ayez pas peur ! Y a pas de méchant loup ! »

Nos deux grolles des villes, étonnées et honteuses,
D’un regard complice investirent leurs clients

Et leur firent passer un sacré bon moment.

 

MORALITE : Demandez, suppliez, et vous n’obtiendrez rien.
Les godillots des champs, eux, ils le savaient bien.
Faudrait quand même pas les prendre pour des brêles.
Et ils sont repartis, leur fric dans les … semelles.

* TURLUTTE  : Petit instrument de … pêche (pour les non initiés)

Posté par LaNourse34 à 11:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]